zéro déchet

100 % sport mais zéro déchet dans les salles

100 % Sport Mais Zéro Déchet Dans Les Salles

Depuis 3 ans, la Ville s’engage pour devenir éco-sportive en responsabilisant et sensibilisant les sportifs aux pratiques éco-citoyennes comme le Zéro poubelle dans les salles de sport. Mais aussi dans la nature en ramassant les déchets lors des balades pédestres !


Théo fleurance, ambassadeur du développement durable dans le sport, Christian Guilloteau, directeur adjoint du pôle famille, Anthony Guillard, responsable du service jeunesse et sport, avec Patrice Bouancheau, adjoint au sport de la Ville des Herbiers dans la salle de l'Amiral où le projet éco-sport fonctionne depuis la rentrée de septembre.  

100 % Sport

eco sport

Fin décembre, le club de football du RS Ardelay organisait son traditionnel tournoi de foot en salle au gymnase de l’Amiral, labellisé Eco-responsable.

Plus que de beaux discours, des annonces au micro ont été faites régulièrement tout au long de la soirée pour encourager la gestion de ses déchets, les buvettes et la restaurations ont été repensées pour minimiser les déchets, des affiches collées pour encourager les gestes éco-responsables.

 « C’est une première aux Herbiers qui compte pérenniser ce genre d’événement pour ses 45 associations sportives et ses plus de 7000 licenciés», déclarait Patrice Bouancheau, adjoint au sport, venu soutenir l’initiative.

Vers le 0 poubelle
Pour y parvenir, la Ville remplace petit à petit les poubelles de ses huit enceintes sportives par des affiches « Sportifs & Responsables ».

"L'idée est de faire prendre conscience de nos productions de déchets, de les ramener chez soi et surtout de tout faire pour ne pas en produire", détaille l'adjoint au sport, convaincu qu'en sensibilisant les utilisateurs des salles de sport, la plupart assez jeunes, "on forme une nouvelle génération de sportifs responsables et sensibles à l’environnement".

Le dispositif est en place à l'Amiral depuis octobre, à l'Etenduère depuis la mi-janvier. Suivront la salle du Donjon mais aussi le stade de la Salmondière.


100 % eco

eco sport

Au stade Massabielle, qui accueille plus de 1200 personnes tous les 15 jours le samedi soir, le zéro poubelle est plus compliqué à mettre en place pour l'instant.

"On y travaille et on a déjà fait un pas en avant avec les gobelets réutilisables. Il faut que chacun s'implique", poursuit-il.

Dans certains clubs, on a pas attendu le projet éco-sport pour s'investir dans le développement durable.

"Au basket, ils ont une commission dédiée à la question. ils ont équipé chaque joueur de gourdes par exemple", explique Théo Fleurance, ambassadeur du développement durable dans le sport pour la Ville des Herbiers.

Et quid des cartons qui restent sur les bras ? "En en discutant, on a trouvé une filière via une école qui les recycle et se fait même un peu d'argent pour ses sorties de fin d'année", ajoute-t-il.

"Un bon moyen d’inciter chaque sportif à avoir une réflexion éco-citoyenne sur d'autres thématiques comme éteindre la lumière ou économiser l’eau", explique Christian Guilloteau, directeur adjoint du pôle Famille qui rappelle que les boutons poussoirs sont généralisés dans les douches, que les éclairages sont désormais automatisés et passent progressivement à la led.

Des supports de communication sur ces thématiques vont fleurir dans les salles de sport, en grand format ou en tout petit près des interrupteurs ou des points d'eau, pour rappeler la politique aux pratiquants mais aussi aux équipes qui viennent d'autres communes.

"On va lancer une réflexion sur le suivi et valoriser l'action des clubs soit par une labellisation ou des récompenses. Rien n'est encore arrêté", note Patrice Bouancheau.

100 % ramasser les déchets

Démocratiser le « Plogging », ramasser les déchets dans la nature en faisant du sport
« Pour appuyer la démarche, il est prévu de faire participer les écoles, clubs et associations à de grandes opérations de Plogging », explique Anthony Guillard, responsable du service Jeunesse et Sport de la Ville des Herbiers.

Derrière l’anglicisme, une activité qui vise à ramasser des déchets sur le parcours d’une randonnée ou d’une course et à relayer sur les réseaux sociaux le fruit des collectes dans le but de combattre les incivilités par la sensibilisation et l’engagement citoyen.

Les sportifs herbretais seront d’ailleurs invités à participer le 21 septembre prochain au « World CleanUp Day », la journée mondiale du ramassage de déchets.